La ferme des 100 Noms est tombée mais son imaginaire, celui qui s’est épanoui à Notre-Dame-des-Landes, est porteur d’espoir

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

La ferme des 100 Noms est tombée mais son imaginaire, celui qui s’est épanoui à Notre-Dame-des-Landes, est porteur d’espoir

Cher-es ami-es,

La tribune collective Cent noms pour une Zone d’Agriculture Durable à Notre-Dame-des-Landes est parue ce matin sur Mediapart. Lancée à l’initiative d’EELV, elle rassemble les écologistes de tous horizons pour envoyer un message collégial fort.

Alors qu’à Notre-Dame-des-Landes, la ferme des Cent Noms est tombée, de nombreuses personnalités politiques, associatives, syndicales ou universitaires y demandent ensemble « l’arrêt immédiat des interventions policières et l’ouverture d’un vrai dialogue qui permette dans le respect de la loi l’élaboration de conventions individuelles, mais aussi collectives ».

Ce sont plus de 100 noms que nous avons réunis : 100 personnes qui s’opposent à l’usage de la violence contre celles et ceux qui construisent un avenir commun et collectif, 100 personnes qui s’engagent à résister et créer l’alternative au modèle dominant dont nous avons tant besoin, 100 personnes qui auront tenté d’interpeller le Président de la République et son gouvernement, en plein dans un “plan de communication” visant à nous faire taire ou, pire, nous faire disparaître.

Cette tribune, déjà signée par une centaine de personnes, est ouverte aux signatures. Vous pouvez, chacun, chacune, la relayer et la signer via ce formulaire : https://100noms.typeform.com/to/TO4gy9 . Plus de 400 personnes l’ont déjà signée par ce biais.

Parce que nous pensions que c’était impossible, nous l’avons fait. Et le combat continue.

David Cormand

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil Tous les articles Dossiers Social - Solidarités La ferme des 100 Noms est tombée mais son imaginaire, celui qui s’est épanoui à Notre-Dame-des-Landes, est porteur d’espoir