Tous les articles

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Interdiction de la clause Molière

Valérie Pécresse doit protéger les salariés et non les discriminer

 Une note interministérielle a été transmise à l’ensemble des Préfets de France ce 27 avril, pour l’interdiction de la « clause Molière » qui a été adoptée par un certain nombre de collectivités territoriales, dont la région Île-de-France. C’est un nouveau désaveu pour Valérie Pécresse et sa majorité qui ont tenté d’imposer dans les marchés publics d’Île-de-France cette clause visant à exclure les entreprises qui emploient des travailleuses et travailleurs ne parlant pas suffisamment le français. « Nous attendons avec impatience l’interdiction pure et simple de cette mesure inique pour les entreprises franciliennes, dans les délibérations et marchés régionaux » a annoncé Mounir Satouri, président du groupe écologiste.

 Comme l’avaient souligné les écologistes lors du débat au Conseil régional d’Île-de-France, cette disposition est coupable de remettre la question de la préférence nationale – thématique chère à l’extrême droite – au centre des débats tout en bafouant la loi et l’Etat de droit. Pour ces raisons, le groupe écologiste avait décidé de saisir le Préfet de région avec les autres groupes de gauche du Conseil régional d’Ile-de-France afin qu’il contrôle, au plus vite, la légalité de cet acte.

 « Après un premier rappel à la loi du Préfet de région, cette note interministérielle enjoint à nouveau à Valérie Pécresse de respecter le cadre juridique européen et national existant », souligne François Damerval.

« Comme nous le disons depuis le premier jour, les textes permettent aux citoyen-nes européen-nes de travailler librement dans un pays de l’Union Européenne. La Commissaire Européenne à l’emploi a elle-même dénoncé cette violation du principe de non-discrimination », rappelle l’élu.

 Le groupe Europe Ecologie Les Verts & Apparentés souhaite que le sujet de la protection des travailleurs français et étrangers soit abordé par l’exécutif régional avec davantage de sérieux et d’esprit de responsabilité, en s’attachant notamment à faire mieux appliquer les règles existantes comme il l’avait demandé lors des premiers débats.

 

Marion JEUNE

Groupe EELVA - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

Clamart Habitat et la "Transparence"

Le fonctionnement de l'office public municipal de HLM, Clamart Habitat, a été un des principaux sujets de la campagne électorale. Toutes les listes ont promis d’améliorer ce fonctionnement, de le rendre plus "transparent", etc.
La nouvelle majorité commence mal dans ce domaine puisqu'elle supprime la présence du (seul) représentant de l'opposition municipale au conseil d'administration de Clamart Habitat....
Les élu-e-s de Clamart Citoyenne, dont notre élue EELV, ont critiqué ce choix lors du conseil municipal du 29 avril 2014 où les représentant-e-s dans cet organisme ont été élu-e-s. Notre élue, Vanessa Jérome, avait signé la charte Anticor qui l'engageait "à ce que les élus de l’opposition soient représentés dans toutes les commissions, les conseils d’administration, les organismes et structures financés par la commune.". On en est bien loin avec la nouvelle majorité UMP qui semble bien frileuse sur les droits de l'opposition...

Commentaires (0)

La crise ? Pas pour tout le monde...

Une des premières mesures de la nouvelle majorité municipale a été d'augmenter les indemnités des élu-e-s de façon importante. C'est ainsi que les adjoint-e-s au maire de l'équipe précédente recevaient une indemnité de 950€/mois et que les nouveaux sont désormais indemnisés à hauteur de 1255€/mois. 30% d'augmentation, par les temps qui courent, c'est rare ! Et ceci sera payé par les Clamartois-es, dont beaucoup n'ont certainement jamais eu de telle augmentation !

Commentaires (0)

Renouvellement démocratique

Cher-es concitoyennes et concitoyens clamartois-es,

Comme vous le savez cette mandature municipale se termine et l'année 2014 vous proposera des élections communales, intercommunales et des élections européennes. Vos élu-e-s EELV vous invitent à vous déplacer pour voter et choisir les orientations qui impacteront votre quotidien tant localement qu'à l'échelle du continent, voire planétaire.

Pour la première fois vous pourrez, (enfin!) voter pour les conseiller-e-s communautaires au suffrage universel, incroyable progrès en matière de démocratie, 2 ans avant la fin des communautés d'agglomération !
La politique est une action indispensable pour gérer les affaires publiques et engager des projets de société grâce à l'apport des contributions (taxes et impôts) des entreprises et des particuliers.

Les choix doivent donc être fait en concertation avec la population, en transparence, et dans le respect de la démocratie tout en maitrisant la gestion de l'argent public.

Certes, de mauvais exemples, médiatisés, d'élu-e-s coupables ou accusés de délits et/ou de mauvaise gestion entachent l'action politique et nous font douter du bien fondé de la démocratie représentative. Certes nous ne pouvons que constater la furieuse envie de pouvoir (et des indemnités qui vont avec) de jeunes loups aux dents longues qui n'ont aucun projet autre que leur propre trajectoire politique.
Nous pensons que ces personnages là sont très minoritaires et que justement il faut donner, à Clamart et ailleurs, la parole et le pouvoir aux citoyens et citoyennes.

C'est comme cela que que nous retrouverons de la confiance et l'envie de travailler ensemble, pour donner du sens à des projets collectifs.
Votre vote doit s'exprimer en 2014, pour que la démocratie se soit pas seulement un idéal mais une réalité, pour que vous décidiez réellement, en toute conscience et responsabilité, de ce qui vous regarde.

Lionel Wartelle

Commentaires (0)

77 rapports à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal de Clamart

 Depuis le 3 juillet, Philippe Kaltenbach a refusé de convoquer le Conseil municipal en flirtant avec l'illégalité puisque la loi prévoit au moins une réunion par trimestre (L2121-7 du CGCT).
La prochaine séance promet d'être longue puisque ce ne sont pas moins de 77 rapports qui figurent à l'ordre du jour du Conseil du 18 décembre, en plus de 253 décisions du Maire.

Le groupe Europe Écologie Les Verts dénonce cette dérive anti-démocratique à un moment où les citoyens perdent de plus en plus confiance en leurs élu-e-s.
Il sera impossible de travailler dans de bonnes conditions et de passer convenablement en revue l'ensemble de ces dossiers en une seule soirée.

Il est sans doute plus pratique pour le Maire de gouverner sans débattre et sans perdre de temps en Conseil Municipal mais les habitants ont tout à y perdre, tout projet étant incontestablement meilleur s'il est préparé collectivement.

Cette pratique, révélatrice d'une dérive regrettable pour notre commune, conforte le groupe Europe Écologie Les Verts dans l'idée qu'un changement de pratiques est ô combien nécessaire à Clamart.

Les élu-e-s Europe Écologie Les Verts
12 Décembre 2013


Contact : Lionel Wartelle, président de groupe,  06 08 33 04 40

Commentaires (0)
Vous êtes ici : Accueil Tous les articles Dossiers Politique - Gouvernance