Tous les articles

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Fiscalité diesel : pas d’écologie sans justice

De nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens font savoir qu’elles et ils se mobiliseront le 17 novembre contre le prix du carburant et contre la vie chère.

Ce mouvement spontané, même s’il est l’objet de tentatives de récupérations politiciennes, doit être entendu. Il est l’expression d’une colère nourrie par un légitime sentiment d’injustice.

Ainsi, Europe Écologie – Les Verts déplore les choix politiques de gauche comme de droite des 50 dernières années qui ont conduit à déménager le territoire en prétendant l’aménager : étalement urbain, multiplication des centres commerciaux, aménagement routiers et autoroutiers, espaces urbains dédiés aux voitures, allongement des parcours domicile – travail, disparition des services publics et des commerces de proximité, fermeture des lignes de chemin de fer et des gares, encouragement à acheter des véhicules diesel.

Si la fiscalité du carbone impliquant l’alignement des taxes sur le diesel sur celles de l’essence est nécessaire, Europe Écologie – Les Verts déplore lexonération fiscale dont bénéficie le kérosène pour les avions et le fioul lourd pour les bateaux de croisière et les porte-containers.

Le choix actuel du Gouvernement de n’orienter que 19% de la fiscalité carbone à la transition énergétique est à la fois injuste socialement et inefficace écologiquement.Sans le financement dalternatives, les personnes dépendantes de leurs voitures pour leurs déplacements continueront de sen servir. Cette fiscalité ne permettra donc pas de baisser les émissions de CO2. À cela s’ajoute l’injustice sociale car ce sont les plus pauvres qui ressentiront le plus violemment la hausse du prix du carburant.

Europe Écologie – Les Verts réaffirme la nécessité de découpler le développement de notre société de sa dépendance au carbone.

La course à l’accaparement des dernières gouttes de fossiles est annonciatrice de grands périls. Au niveau géo-politique, elle implique la prescription de tensions, de chaos, de conflits armés, en Irak, au Yémen, en Libye ou en Syrie. Au niveau social, elle conduit à une rupture de plus en plus brutale entre celles et ceux qui pourront encore jouir de déplacements carbonés et les autres. Elle conduit à l’accélération du changement climatique qui rend inhospitalier des territoires de plus en plus vastes sur notre planète entrainant des migrations subies qui seront de plus en plus massives. Au niveau environnemental, ces changements climatiques et cette économie extractive détruisent la biodiversité à un rythme inédit depuis la disparition des dinosaures. Au niveau économique, elle rend l’Europe dépendante de ressources inexistantes sur notre continent et donc vulnérable à des facteurs que nous ne maîtrisons pas.

Europe Écologie – Les Verts n’appelle pas à la journée de blocage du 17 novembre. À la coalition des rejets et des colères, nous préférons appeler à la construction dune coalition de projet.

C’est pourquoi, dans le cadre de la réflexion sur la fiscalité carbone et de la journée du 17 novembre, EE-LV rappelle:

– que le prix des énergies fossiles, de plus en plus rares et chers, va continuer d’augmenter. Il est donc indispensable de mener des politiques publiques afin de réduire et de décarbonner les déplacements.

– que la pollution de l’air et la dépendance aux énergies fossiles ont un coût économique et sanitaire : alors que la France versait en 2016 1,41 milliard d’euros de subventions annuelles à la production d’énergies fossiles, leur impact sur la santé est estimé à 16,5 milliards d’euros par an. Autrement dit, la France paye 12 fois en dépenses de santé ce qu’elle dépense en subventions pétrole.

L’enjeu de l’écologie telle que nous la défendons est de ne jamais opposer la menace de la fin du monde et la crainte de la fin du mois.Pour répondre à lurgence sociale, climatique et sanitaire Europe Écologie Les Verts propose:

– la fiscalisation du « carburant des riches », le kérosène. C’est dores et déjà possible pour les vols intérieurs. Il faut également l’obtenir au moins au niveau européen pour les vols internationaux en révisant la convention internationale de Chicago qui date de… 1944.

– la fiscalisation du fioul lourd pour les porte-containers et les bateaux de croisière.

– l’utilisation de 100% des recettes de la fiscalité carbone pour la transition énergétique: transports collectifs, efficacité énergétique, valorisation du passage de la voiture au vélo pour celles et ceux qui en ont la possibilité.

– l’accompagnement des plus fragiles pendant la période de transition par des chèques énergies sur critères géographiques et sociaux.

– la « réparation » des territoires avec un moratoire sur les nouveaux équipements routiers et l’étalement urbain. Conditionner l’urbanisation autour des axes de transport en commun structurants, déployer équitablement les services publics et les commerces de proximités, aménager l’espace urbain pour le rendre facilement accessible sans voiture.

– le désinvestissement carbone en stoppant les investissements dans l’extraction des ressources fossiles et en les réorientant vers les économies d’énergie et le renouvelable.

David Cormand, secrétaire national
Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Commentaires (0)

Les ateliers de la prospective : géopolitique et climat

Samedi 06 octobre à 09h

3, rue Mercoeur 75011 Paris

On ne peut appréhender le réchauffement climatique uniquement sous l’angle environnemental : il aura également d‘importantes répercussions économiques et géopolitiques, concernant les ressources, les migrations, la criminalité, jusqu’au rôle même des Etats Nations. 

  • Programme de la journée
  • 9h00 Accueil Café
  • 9h30 Géopolitique et enjeux climatiques, les enjeux, avec Amy Dahan, directrice de recherche émérite au CNRS, Pascal Boniface, géopolitologue et directeur de l’IRIS, Jean-Michel Valentin, docteur en études stratégiques.
  • 11h Pause
  • 11h15 Dérèglement climatique et modèle Westphalien ? avec Valérie Cabanès, juriste en droit international, Alle-Laure Amilhat, professeure des universités, 
  • 13h Pause
  • 14h15 Ateliers
  • Faire face aux guerres de l’effondrement : les nouveaux équilibres avec Vincent Mignerot, président-fondateur du comité Adrastia, Alice Baillat (sous réserve), Michel Agier, anthropologue (sous réserve)
  • Quelle gouvernance internationale, quelle place pour l’Europe ? avec Marie Toussaint, présidente de « Notre affaire à tous », Valérie Cabanès, juriste en droit international, Pascal Durand, député européen. 
  • 16h30 L’analyse et les réponses des ONG avec Action contre la faim, Terre France, Oxfam (sous réserve), FIDH (sous réserve) 

Le programme de cette journée et les intervenants seront précisés dans les semaines qui viennent.
Une partie de l’événement sera retransmis sur le live Facebook d’Europe Ecologie – Les Verts.

L’événement Facebook est ici

Commentaires (0)

EELV demande la libération de 8 militants en garde à vue pour avoir désigné les banques complices de l’évasion fiscale et du dérèglement climatique

Depuis hier soir, 8 militants d’Attac dont des membres de EELV sont en garde à vue et risquent des poursuites pour “dégradations en réunion”. Leur crime ? Avoir posé quelques autocollants sur les vitrines de certaines banques pour indiquer le nombre de filiales qu’elles comptent dans les paradis fiscaux ou leurs activités de soutien aux énergies fossiles (voir les autocollants ici).

EELV s’insurge contre cette garde à vue aussi ridicule que scandaleuse. 10 ans après la crise de 2008 l’activité des banques est toujours aussi peu régulée et leurs activités dans les paradis fiscaux n’est en rien entravée. Et le slogan “Make our planet great again” restera du greenwashing tant que les banques pourront financer les projets écocides des multinationales, comme les centrales à charbon, les grands barrages ou le nucléaire).

Cette action était organisée dans le cadre de la mobilisation européenne #10YearsOn organisée par Attac à l’occasion des 10 ans de la chute de la banque d’affaire Lehman Brothers. D’ici au au 15 septembre 2018, des dizaines d’actions vont avoir lieu partout en Europe et dans le monde pour prendre le contrôle de la finance et affirmer que plus un seul euro ne doit servir à financer le réchauffement climatique et la destruction de la planète, ou alimenter la spéculation et l’évasion fiscale.

Rassemblement pour la libération des 8 militants ce matin devant le commissariat du 3e arrondissement 6 rue aux ours à Paris.

Commentaires (0)

World CleanUp Day : agissons contre le plastique inutile !

Ce 15 septembre aura lieu le World CleanUp Day, une action universelle qui vise à fédérer et impliquer un maximum d’individus ou de structures pour parler déchets et gaspillage plastique. Partout en Europe, les écologistes seront mobilisé-es autour d’actions de nettoyage et pour faire pression sur les supermarchés, responsables d’une part importante du sur-emballage et du non traitement et recyclage des déchets inutiles générés.

Pour l’occasion, EELV et le Parti Vert Européen vous proposent une campagne pour inciter à signer la pétition européenne, d’autre part des actions locales de nettoyage à photographier et envoyer sur les réseaux sociaux avec les hashtags #UseLessPlastic #EELV.

Commentaires (0)

GCO : EELV solidaire de Karima Delli et des opposants pacifiques

Ce lundi 10 septembre à 5h du matin, les forces de l’ordre ont chargé sur la zone à défendre du moulin de Kolbsheim, mobilisée pacifiquement contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Ce projet, qui agite la région depuis bientôt quarante ans, a pour vocation de construire un nouveau tronçon autoroutier sur des terres agricoles et des bois protégés, sur des lieux où subsistent encore difficilement certaines espèces protégées comme l’emblématique grand hamster d’Alsace. Malgré des recours juridiques non tranchés et plusieurs mises en causes administratives sur les conséquences écologiques du projet, l’État a validé sa mise en œuvre.

Europe Écologie – Les Verts dénonce la violence de cette intervention. Une violence contre ces espaces, avec l’intervention de tractopelles et l’envahissement des terrains en vue de les défricher d’une part. Et la violence à l’égard des personnes d’autre part.

Une partie des journalistes présents a été tenue à distance des lieux malgré leur carte de presse. Les attaques à l’aveugle se sont faites à l’encontre de militant-es pacifistes, enlaçant les arbres en signe de protestation. Enfants, personnes âgées, … personne n’a été épargné par les jets de lacrymogène, pas même la doyenne de la ville de Kolbsheim, malgré ses 89 ans, évacuée par des soutiens.

EELV a été directement et violemment touché avec l’agression lundi soir à bout portant et au visage par du gaz de poivre de Karima Delli, présente sur les lieux en sa qualité de Présidente de la commission transports du Parlement Européen. Une agression qui a fait perdre connaissance à la députée européenne et la laisse choquée mais déterminée à ne rien céder à cette violence institutionnelle, tout comme les militant-es, habitant-es et soutiens du mouvement.

Alors que la France se lève pour demander au gouvernement de faire enfin face à l’urgence climatique, la réponse cinglante s’est faite dès ce lundi : la politique du gouvernement trace sa route, droit dans le mur de l’épuisement des ressources.

EELV demande au gouvernement et à la préfecture de police des éclaircissements sur cette intervention, des excuses publiques pour les multiples victimes et particulièrement pour Karima Delli et l’abandon du projet de construction du GCO. Projet scandaleux, le GCO double la mise avec des actes de violence policière : stoppons le avant qu’il ne soit trop tard.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole


Pour mémoire, le projet de contournement est un des grands projets inutiles et imposés dénoncé de longue date par les écologistes. Sous prétexte de fluidifier le trafic autour de Strasbourg, ce projet d’autoroute, véritable couloir à camions, va détruire des terres agricoles et encore plus fragiliser la biodiversité, menaçant notamment l’habitat naturel d’espèces rares comme le grand hamster d’Alsace et des arbres en zone protégée et ce sans rien régler en matière de circulation: tant que les poids lourds ne seront pas taxés en France, les milliers de camions qui circulent le long du Rhin préfèreront circuler côté alsacien. C’est pourquoi les écologistes proposent que la taxe poids lourds soit mise en place de toute urgence pour qu’on applique enfin le principe pollueur payeur.

Commentaires (0)
Vous êtes ici : Accueil Tous les articles Dossiers Environnement Energie Santé