Tous les articles

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Parlons Vélo

Vous avez répondu au baromètre pour évaluer si votre ville est cyclable ? Non ?!?

C'est là : https://www.parlons-velo.fr/

Commentaires (0)

Covoiturage : il faut de la cohérence

Voici la réaction des écologistes  du Conseil régional à la conférence de presse de Mme Valérie Pécresse et M. Stéphane Beaudet ce matin sur le développement du covoiturage en Île-de-France.

“Nous nous réjouissons que la Région se décide enfin à porter un thème de campagne porté par les écologistes. Pour les écologistes, un tiers de voitures en moins sur la route, c'est la fin de la congestion en Île-de-France.

Mais pour Ghislaine Senée, il faut que les politiques soient claires et cohérentes : "Quand l'objectif est à la fois de décongestionner et de réduire les émissions polluantes, il faut certes augmenter le nombre d'occupants par voiture, mais ne pas, en parallèle, augmenter le nombre de routes. Inutile, donc, de dépenser 200 Millions d'€ dans 50 nouveaux projets routiers portés par S. Beaudet et V. Pécresse. "”

Marion JEUNE
Groupe EELVA - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

Bio dans les lycées : la droite n’a pas de plan sérieux et conseille de “servir des boîtes”

La rentrée dans les lycées franciliens n’a jamais été aussi tendue que cette année. A l'augmentation des effectifs s’ajoute la gestion calamiteuse du personnel régional dans les établissements par l’exécutif de V.Pécresse.

Après que Mme Pécresse s’est auto-félicitée de la titularisation de 100 agents-es régionaux-ales, nous découvrons une réalité bien moins glorieuse : de nombreux postes sont vacants après des départs en retraite ou des mutations, des arrêts maladies non remplacés, etc. Tout ceci dans l’impréparation la plus totale puisque pour pallier des manques de personnels critiques ici, des agent-es sont déplacé-es là-bas, dans la hâte. “Dans certains lycées, en 3 ans, l’effectif des élèves a augmenté de 20% tandis que le nombre d’agents régionaux a baissé de 30%,” s’est inquiétée Juliette Espargilière.

Résultat : c’est une déconstruction sans précédent des services rendus aux élèves dans certains lycées : entretien, gardiennage, restauration. A titre d’exemple, certaines cantines, pourtant engagées de longue date vers une introduction progressive d’aliments biologiques et locaux dans les menus, se voient menacées.

Les écologistes, attentifs à ce type de démarche, ont interpellé l’exécutif régional sur sa promesse de fournir en bio l’ensemble des cantines des lycées franciliens d’ici la fin de la mandature. Pas de plan, pas de calendrier, pas de priorisation. Pire nous apprenons que certaines cantines pourraient donc être mises en danger, faute de personnel. “Les écologistes resteront très attentifs au maintien des démarches bio et locales existantes dans les cantines, et refuseront toute privatisation. La démarche qualité ne doit pas être en recul,” a assuré l’élue.

Pour les écologistes, le danger est prégnant car les reculs sont déjà annoncés par la droite régionale : l’une de leurs solutions est arrivée à nos oreilles : “Vous n’avez qu’à manger des boîtes” aurait dit la Région à des personnels inquiets… Tout un programme !

“C’est une preuve de plus, pour nous, que V.Pécresse n’a aucun plan sérieux pour atteindre l’objectif de 50% de produits issus de l'agriculture biologique dans l’assiette des lycéen-nes d’ici 2024. Ce ne sont pas des smarts applications ou des e-cantines qui épluchent les légumes et préparent les plats mais des personnes formées et en nombre suffisant pour offrir un service de qualité aux élèves,” s’est indignée Bénédicte Monville.

Marion JEUNE
Groupe EELVA - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

Ouragan Irma : V.Pécresse dans le déni des causes du dérèglement climatique

A l’occasion du rapport d’aide d’urgence pour les îles de Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Haïti, les écologistes ont salué la mise en place d’actions de solidarité du conseil régional.

Parce qu’au-delà des conséquences, ce sont aussi les causes qu’il faut traiter - et en particulier les causes du dérèglement climatique qui est à l’origine de la multiplication de ces catastrophes naturelles - les écologistes ont également demandé que toutes les politiques publiques mises en œuvre par le Conseil Régional soient dorénavant en accord strict avec les objectifs de l’Accord de Paris signé lors de la COP21 en 2015.

La course effrénée à la croissance économique, sur une planète aux ressources limitées, mène nos sociétés à leur perte et il y a urgence à engager une mutation des modèles de développement. “Nous souhaitons que V.Pécresse fasse de l’Accord de Paris, signé par 195 pays en 2015 lors de la COP21, la “charte régionale de responsabilité planétaire,” demande Annie Lahmer.


“Le refus de V. Pécresse démontre la vacuité de la réflexion d’une partie de la classe politique qui n’a toujours pas compris que toute l’activité humaine doit être modifiée pour limiter l’impact sur le climat,” s’inquiète Annie Lahmer. “Oublier que ce sont les pays les plus développés qui génèrent de telles catastrophes et ne pas prendre de mesures adéquates, c’est irresponsable. La prise de conscience est malheureusement bien trop lente, dans les paroles et dans les actes.”

Marion JEUNE
Groupe EELVA - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

Karima Delli : "Après le dieselgate, nous avons une dette envers les citoyens et les contribuables"

L'UE face au Dieselgate : M. Junker vous n'avez rien fait !

Intervention de Karima Delli en session plénière à Strasbourg le 13 septembre 2017 lors d'un débat à l'occasion des deux ans du dieselgate :

 

Commentaires (0)
Vous êtes ici : Accueil Tous les articles Dossiers Environnement Energie Santé