Subvention aux associations familiales catholiques : Mme Pécresse fracture sa majorité

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Subvention aux associations familiales catholiques : Mme Pécresse fracture sa majorité

Le vote d’une subvention en Commission Permanente ce jour a profondément divisé la majorité régionale et révélé l’emprise croissante de courants traditionalistes sur la politique régionale.

En dépit de tout bon sens, Valérie Pécresse a fait le choix de fracturer sa majorité pour passer en force, grâce à l’appui du FN, une subvention largement contestée jusque dans ses rangs. Il s’agissait d’attribuer une subvention aux Associations familiales catholiques des Hauts-de-Seine (AFC 92) pour un groupe de parole et d’entraide sur la parentalité pour des mères de familles venant de milieux défavorisés.

Alors que l’exécutif régional se targue de l’efficacité de sa “Charte de la Laïcité et des valeurs de la République” pour tenir à l’écart des subventions régionales les associations prosélytes, il maintient son soutien à l’AFC 92, connue pour ses prises de position controversées et un activisme ouvertement en contradiction avec des principes républicains comme le droit à l’IVG ou la lutte contre l’homophobie :

  • Relais fréquents de campagnes anti-IVG
  • Campagne contre l’homoparentalité : “Mariage pour tous - 7 bonnes raisons pour s’opposer”
  • Opposition à la ligne Azur, ligne d’écoute contre le mal-être de jeunes se questionnant l'égard de leur orientation ou de leur identité sexuelle
  • Appel à censurer une campagne de prévention du VIH destinée aux personnes LGBT+
  • Campagne contre le divorce : “La face cachée du divorce - “Découvrez 10 mesures politiques simples pour aider les couples à rester ensemble”

La volonté d’attribuer cette subvention a occasionné une situation inédite en Commission Permanente : un vote de protestation des groupes UDI et Centre Démocrates et le choix de LR de s’unir aux voix du FN pour faire passer cette délibération contre l’avis de tout le reste du Conseil Régional.

Mounir Satouri s’est ému en Commission de cette décision : “Comment une association militant ouvertement contre l’IVG et l’homoparentalité peut être considérée comme pertinente par une assemblée républicaine pour s’occuper de parentalité ?” Le groupe Alternative Écologiste et Sociale voit dans cette décision lesigne de l’influence croissante de la mouvance Sens Commun, émanation directe de “La Manif pour Tous”. Une faute politique lourde qui entachera durablement la gestion de la Région Ile-de-France par Mme Pécresse.

 

Marion JEUNE

Groupe AES - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil Régionales 2015 Dossiers Social - Solidarités Subvention aux associations familiales catholiques : Mme Pécresse fracture sa majorité