Nouvel exécutif régional : Mme Pécresse rétrograde des sujets majeurs

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Nouvel exécutif régional : Mme Pécresse rétrograde des sujets majeurs

Les modifications annoncées par Mme Pécresse dans son exécutif régional sont à l’image de sa politique:  relégation des politiques environnementales, gestion administrative du secteur des lycées en oubliant le volet éducatif, transparence du volet formation professionnelle et de l’apprentissage, disparition de la politique de la ville ou des politiques d’emploi.

Très peu rompue à l’exercice démocratique la Présidente de la Région Île-de-France a distribué les postes en fonction de logiques politiciennes, mais pas seulement : elle a également fait des choix, hiérarchisé encore davantage ses priorités. Depuis son arrivée au pouvoir, le rôle des vice-présidences dans son exécutif est réduit à celui de faire-valoir. Peu de marge de manoeuvre, découverte des rapports au dernier moment, les vice-président-es de la région se retrouvent sous le joug d’une gouvernance hyper-centralisée et autoritaire de Mme Pécresse. “Ce n’est pas le jeu des chaises musicales qui changera grand chose à la politique de la droite. Par contre, les coupes sont nettes.”

Avec ce remaniement, l’agriculture est reléguée à une question purement économique alors qu’elle concerne la santé, l’environnement et l’aménagement du territoire”. Le groupe est particulièrement inquiet sur les questions environnementales, avec la nomination de M.Jean-Philippe Dugoin-Clément à la Vice-présidence : “Quoi de plus naturel pour la droite qui baisse de 30% le budget environnement que de mettre à cette vice-présidence quelqu’un qui ne croit pas aux énergies renouvelables et fait la promotion du nucléaire ?”, ne s’étonne plus Mounir SATOURI.

La disparition de la politique de la ville et son remplacement par la seule rénovation urbaine est également dramatique. C’est maintenant plus clair, Mme Pécresse a décidé de faire sans les quartiers populaires,” regrette amèrement M. Mohamed MECHMACHE.

Alors que la situation du chômage est dramatique, que de plus en plus de jeunes sont éloigné-es de l’emploi et de l’insertion, la Présidente fait le choix de ne pas nommer de vice-président-e en charge de la formation professionnelle,d e l’apprentissage et de l’emploi. Cela traduit clairement le fait que le 3ème budget de la région n’est pas une priorité pour Mme Pécresse,” a déploré Hella KRIBI-ROMDHANE, ancienne vice-présidente à ces secteurs.

 

Marion JEUNE

Groupe AES - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil Régionales 2015 Dossiers Politique - Gouvernance Nouvel exécutif régional : Mme Pécresse rétrograde des sujets majeurs