Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Déclaration commune des Verts et le Conseil de coordination des Organisations arméniennes de France

Les Verts et le Conseil de coordination des Organisations arméniennes de France se sont rencontrés à Paris le mardi 30 septembre 2008

Cette rencontre a été l’occasion pour le CCAF de constater le profond attachement des Verts à la reconnaissance du génocide arménien, et de rappeler les positions du CCAF pour le respect des valeurs républicaines et du vivre ensemble et aussi pour la condamnation sans faille des trois fléaux que sont le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme.


Parmi les initiateurs de la loi du 29 janvier 2001 reconnaissant le génocide arménien, les Verts ont réaffirmé leur souhait de voir la proposition de loi condamnant le négationnisme du génocide enfin votée au Sénat. Cette proposition de loi, votée le 12 octobre 2006 à l’Assemblée nationale, n’a toujours pas été étudiée par la haute assemblée.


Les Verts et leurs militants ont toujours été très clairs dans leur condamnation sans faille du génocide perpétré par l’Etat turc, qui a fait un million cinq cent mille morts. Quatre-vingt-dix ans après les faits, ce génocide doit enfin être reconnu par l’Etat turc.


Ce processus de reconnaissance et de réconciliation sera douloureux. Il est pourtant indispensable. La réalité du génocide, admise par l’ensemble des historiens reconnus, fait malheureusement encore débat en Turquie, avec un inacceptable négationnisme d’Etat. La mobilisation de la société civile turque sera ici fondamentale. Pour les Verts et le CCAF, il est donc important que ce processus ne soit pas parasité et instrumentalisé par quiconque pour des raisons parfaitement étrangères à la reconnaissance du génocide.

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil