Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

V.Pécresse se libère de la démocratie régionale

“L’opposition régionale a assisté ce jour à l’enterrement de la démocratie au sein du Conseil régional,” s’est indigné Mounir Satouri, président du groupe écologistes au conseil régional d’Île-de-France. Depuis le début de la mandature, la Présidente :

  • a réduit drastiquement le temps de parole des élu-es,
  • a annulé la possibilité pour les groupes politiques de déposer des voeux dont l’intérêt est d’appeler au vote sur des propositions
  • a pris l’habitude de ne pas répondre aux demandes d’éclaircissement des élu-es dans les commissions thématiques…

“Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape dans l’annihilation de l’expression démocratique. La délibération adoptée par la majorité donne quasiment les pleins pouvoirs à la Présidente. Elle peut désormais réduire a minima les séances régionales, à la portion congrue du budget, des comptes administratifs ou de quelques délibérations qui pourront être dénuées de toute portée pratique et tout reporter sur la commission permanente où ne siègent qu’un tiers des élu-es.”

Dans une période de défiance des électeurs face aux élu-es et d’augmentation de l’abstention, les écologistes regrettent que la Présidente ait été jusqu’à refuser la retransmission systématique en direct et en rediffusé des séances de la commission permanente : “pourquoi craignez vous la transparence pourquoi voulez vous que les débats se fassent à huis clos. Que cache ce rapport ?” a questionné Mounir Satouri. Au cours de débat la présidente s’est ainsi exprimée : “quand je vous écoute, cela donne effectivement envie de raccourcir les séance”. “Tout est dit, note Mounir Satouri, qui regrette que Mme Pécresse refuse le dialogue et la contradiction.”

Dans la même séance, la droite régionale a refusé de voter la proposition des socialistes sur la démocratie participative. “Dommage, a remarqué Julien Bayou. Notre démocratie est périmée. Le temps où les élu.es ont raison contre tou-tes est révolu. Une mise à jour de notre démocratie est plus que nécessaire.”

Marion JEUNE
Groupe EELVA - Conseil Régional IDF

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil