Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

EELV demande la libération de 8 militants en garde à vue pour avoir désigné les banques complices de l’évasion fiscale et du dérèglement climatique

Depuis hier soir, 8 militants d’Attac dont des membres de EELV sont en garde à vue et risquent des poursuites pour “dégradations en réunion”. Leur crime ? Avoir posé quelques autocollants sur les vitrines de certaines banques pour indiquer le nombre de filiales qu’elles comptent dans les paradis fiscaux ou leurs activités de soutien aux énergies fossiles (voir les autocollants ici).

EELV s’insurge contre cette garde à vue aussi ridicule que scandaleuse. 10 ans après la crise de 2008 l’activité des banques est toujours aussi peu régulée et leurs activités dans les paradis fiscaux n’est en rien entravée. Et le slogan “Make our planet great again” restera du greenwashing tant que les banques pourront financer les projets écocides des multinationales, comme les centrales à charbon, les grands barrages ou le nucléaire).

Cette action était organisée dans le cadre de la mobilisation européenne #10YearsOn organisée par Attac à l’occasion des 10 ans de la chute de la banque d’affaire Lehman Brothers. D’ici au au 15 septembre 2018, des dizaines d’actions vont avoir lieu partout en Europe et dans le monde pour prendre le contrôle de la finance et affirmer que plus un seul euro ne doit servir à financer le réchauffement climatique et la destruction de la planète, ou alimenter la spéculation et l’évasion fiscale.

Rassemblement pour la libération des 8 militants ce matin devant le commissariat du 3e arrondissement 6 rue aux ours à Paris.

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil