Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Livret A et crise financière : un hold-up inacceptable !



Communiqué de presse des Verts du 3 octobre 2008

Livret A et crise financière : un hold-up inacceptable !


Après les déclarations fracassantes de Nicolas Sarkozy garantissant que les « épargnants » qui ont investi dans les fonds de placement les plus spéculatifs auront la garantie d’être remboursés en cas de difficultés de leur banque, le Gouvernement tente un nouveau coup de force.
 
Non contents de faire payer la crise aux contribuables, Nicolas Sarkozy et François Fillon veulent détourner les fonds du Livret A qui servent à financer le logement social pour en faire bénéficier les entreprises.
 
Le motif invoqué selon lequel il y aurait plus de placements que de besoins à satisfaire en dit long sur le cynisme de la droite. Qui peut oser affirmer ainsi qu’il y a trop de logements sociaux ? Qui peut oser dire qu’il ne faut pas réhabiliter les logements sociaux existants ?

 
La priorité doit rester à l’affectation des fonds du Livret A au seul logement social. La banalisation récente de la collecte du Livret A pour toutes les banques portait en germe ce redéploiement. Il n’aura pas fallu longtemps pour que ce gouvernement lève le masque.
 
Au-delà de ce hold-up, qui peut garantir que le Livret A restera un placement garanti ? En finançant les entreprises, il est évident que les risques de non remboursement vont augmenter, surtout dans le contexte de crise actuelle. Les contribuables seront-ils de nouveau appelés au secours en cas de difficultés ?
 
Jamais le principe de la socialisation des pertes et de la privatisation des profits n’avait été appliqué avec autant de zèle et sans pudeur.
 
Les Verts demandent au gouvernement de faire payer les spéculateurs et pas l’ensemble des Français.
 

Les Verts



Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil