Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Le Parti socialiste et l’économie sociale et solidaire : le "courant" passe

Mardi dernier, le ministre chargé de l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon, a honoré Optic 2000 de sa visite.
Bien que n'étant pas dupes du caractère électoraliste de certaines visites, nos entreprises sont généralement ravies d'accueillir les élus, de présenter leurs réalisations et d'échanger avec eux sur les grands projets de notre territoire. Mais cette visite en a surpris plus d'un.

L’intérêt des socialistes clamartois pour l’économie alternative est en effet bien peu prononcé. La preuve ? Aucune politique publique de soutien aux acteurs de l’ESS n’existait à la ville de Clamart et à Sud de Seine avant 2008, date à laquelle les élus Europe Ecologie – Les Verts se sont engagés à en créer. Et il aura fallu plusieurs années, et l'appui des services communautaires, pour qu'ils obtiennent le soutien des structures d'insertion, la mise en œuvre des clauses sociales dans les marchés publics de la ville, ou encore un budget pour aider les entrepreneurs solidaires.

Le ministre n'était donc pas la pour récompenser l'action des siens en la matière. Non. Pour comprendre le déplacement de Benoît Hamon, il faut en réalité connaître la vie interne du PS, et savoir que le courant politique qu'anime le ministre (Un monde avance) soutient la candidature de la nouvelle tête de liste socialiste aux élections de mars prochain.

Qu'en pense Europe écologie – Les Verts ? Que les acteurs de l’économie sociale et solidaire méritent mieux que cela.

Commentaires (2)

1000 caractères restants

Cancel or

  • EELV-Clamart
    Vous nous faites bien rire à notre tour ! Merci.
    Comme si les visites de terrain des ministres étaient décidées et organisées par leurs équipes sans considérations partisanes !
    Quant au projet de loi de Benoît Hamon, les écologistes ont pris toute leur part aux tentatives qui visaient à son amélioration. Il rend en effet bien peu service aux acteurs de l'économie sociale et solidaire et les laisse pour quelques années encore sans réel soutien.
    Nous sommes, avec ce texte, bien en retrait des propositions qui avaient été faites sous la plume d'Alain Lipietz à l'époque du gouvernement de Lionel Jospin.
    Encore une fois, pendant que le Parti socialiste fait campagne, les entrepreneurs de l'ESS lanternent…
  • Portnawak
    Merci, j'ai bien ri.

    En cherchant un peu, vous auriez vu voir que Benoit Hamon était surtout venu présenter le prochain projet de loi destiné à soutenir le secteur de l'Economie Sociale et Solidaire en France.

    Pourquoi Optic 2000? Parce que l'entreprise est un modèle coopératif français. Tout simplement.

    On est bien loin de vos théories politiciennes fumeuses, qui à défaut d'être crédibles, sont assez amusantes. Pas sûr en revanche qu'elles amusent le peu d'électorat qu'il vous reste.
Vous êtes ici : Accueil