Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Au conseil municipal de Clamart du 3 juillet 2013

Compte-rendu du conseil municipal de Clamart du 3 juillet 2013

Participation de la ville de Clamart à l'édification d'un mémorial départemental à des anciens combattants de la guerre d'Algérie.

Les écologistes, citoyen du monde, se sont prononcés contre un financement public pour un monument à l'égard des seules victimes françaises combattantes de la guerre d'Algérie.
S’il faut évidemment saluer la mémoire des soldats des Hauts-de-Seine disparus durant ce conflit, il nous est apparu indispensable d'ajouter explicitement, sur ce monument, une phrase en l'honneur de « l'ensemble des victimes nées de part et d'autre de la Méditerranée ».
Ce ne sera pas le cas. Pour dépasser les conflits, il nous faut dépasser les frontières.
Voir l'intervention complète de Marie Catherine Poirier au nom de notre groupe.


Octroi d'une garantie communale à Clamart habitat pour la construction de 39 logements dans le quartier des Vezoux à Clamart.

A l'instar de ce qui s'est fait pour le lotissement du fonds des Roissy, nous demandons des bâtiments à ossature bois.

Attribution d'une subvention parlementaire pour les travaux d'aménagement du parking de la nouvelle piscine

Nous resterons fidèles à notre démarche d'opposition à la réalisation de la piscine dont les cibles de haute qualité environnementale tout comme le lieu d'implantation ne nous conviennent pas. Par ailleurs, nous contestons vivement le principe de cette réserve parlementaire dont les modes et les critères d'attribution demeurent largement insatisfaisants, opaques et inéquitables.
Utiliser cette réserve pour construire des parkings nous semble donc doublement en contestable.
Vote contre


Approbation d'une convention avec les sociétés Numéricable Sequalum relatif aux travaux de déplacement provisoire et de reconstruction du centre de distribution de vidéo-communication situé 45 rue du commandant Duval à Clamart.

Cette délibération pose un double au problème. D'une part, Numéricable est un opérateur privé qui n'a pas à bénéficier d'un local mis à disposition gracieusement par la commune. D'autre part, le réseau Sequalum est financé à hauteur de 59 millions d'euros d'argent public par le Conseil général des Hauts-de-Seine en vue du déploiement d'un réseau à très haut débit sur l'ensemble du département sens appelé de nouveau financement de la part des communes. Nous n'avons donc pas à dépenser ses 97 000 €. Nous avons bien compris que les contentieux juridiques liés à ces déplacements de réseaux seraient susceptibles d'entraîner un retard à des travaux du campus, voire à priver des utilisateurs de réseaux pendant un temps indéterminé. Néanmoins, ce dossier ne semble pas avoir été bien géré et nous nous abstiendrons concernant cette dépense.

Travaux de réfection de la façade du marché du Trosy rue Paul Vaillant-Couturier

Cette dépense largement esthétique ne nous semble nullement prioritaire.
Vote contre.

Travaux de réfection de l'ensemble des façades du bâtiment du centre André Charé

200 000 € pour un ravalement sans aucun travail d'isolation du bâtiment, voilà encore une démarche peu judicieuse que nous ne soutiendrons pas.
Vote contre

Adhésion de la ville de Clamart au conseil national des villes et villages fleuris

Cette adhésion de 800 € ne nous paraît pas indispensable pour traiter écologiquement le fleurissement de la ville. Nous sommes plutôt ici dans une compétition, une course au fleurissement avec la ville voisine et cette démarche pour atteindre les « 3 fleurs » semble même être opposée à une nécessaire sobriété.
En matière d'embellissement, nous notons d'ailleurs en ce moment un affichage sauvage consternant de la part du maire de la ville et du candidat UMP.
Abstention.

Déclassement d'une parcelle du domaine public et vente au profit d'un particulier.

prolongement pieton velo RueEtienneCette parcelle est située au fond de la rue (en impasse) François Etienne. Tout prolongement ou élargissement routier à été abandonné et il faut s'en réjouir. Pour autant, céder cette parcelle en revient à condamner toute possibilité ultérieure d'un prolongement piéton ou cyclable vers l'impasse des coteaux, voie toute proche (*) ce qui nous semble dommageable.

Préparer la ville de demain, c'est penser un réseau de petites voix piétonnes et cyclables via des réserves que nous pourrons acquérir progressivement. Aucun travail dans ce sens n'a été mené hélas.

Nous nous abstiendrons donc concernant cette délibération.

Voeux demandant que le lieu d'implantation du site de maintenance et de remisage des tramways de la ligne Antony-Clamart ne détruise pas 3 ha de forêt et soit installée sur la zone d'activité du parc Novéos du Plessis-Robinson.

Voir texte complet ici.
A noter un vote contre de l'UMP et l’abstention du groupe communiste citoyen et écologiste (!) .

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil