Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Conseil municipal du 24 avril : mise au point

Sur son site Internet, le PS commente le vote qui a eu lieu lors du conseil municipal du 24 avril dernier. Un extrait retient notre attention :

"Cependant, grâce aux voix des élus Verts en mal d’indépendance à 1 année des élections municipales et des 7 élus UMP-UDI-DVD, le maintien des 2 adjoints a été adopté, avec le soutien de quelques socialistes. Les communistes avaient pour leur part estimé que cette question n’intéressait que les socialistes et ne prenaient donc pas part au vote."

Il est étonnant que le PS sache qui a voté quoi dans un vote à bulletins secrets ! Pour ce qui nous concerne, nous avions laissé la liberté de vote à nos élu-e-s. Mais nous pouvons dire publiquement aujourd'hui avec leur accord qu'ils/elles ont tous voté pour le maintien des deux adjoint-e-s socialistes dans leur fonction d'adjoint-e au maire. Ce n'est d’ailleurs pas, comme le dit le PS, par électoralisme que nous avons opté pour ce vote, mais parce qu'il nous semble important ne pas se laisser guider par l'autoritarisme et l'esprit de revanche d'un seul. Ces adjoints n'avaient pas fauté dans l'exercice de leurs fonctions, or seule cette raison aurait pu nous conduire à voter leur destitution.

Ensuite, il faut préciser ce qui s'est passé : le conseil municipal est constitué de 43 élu-e-s. Toutes et tous étaient soit présents soient représentés en ayant donné une procuration. Le groupe "Front de gauche, communiste, citoyen et écologiste" s'est prononcé pour ne pas prendre part au vote mais une de leurs 7 élu-e-s avait donné procuration pour voter quand même.

Il y a donc eu 37 votants. Sur ces 37, il y a eu 22 voix pour le maintien des deux adjoint-e-s socialistes et 15 voix contre, aucune abstention.

Les 7 élu-e-s UMP-UDI et divers droite ont voté pour le maintien, avec les 5 élu-e-s EELV cela aboutirait donc à 12 voix dans ce sens. Or en réalité il y a eu 22 voix pour le maintien : 10 inconnus de la majorité hors EELV ont donc voté pour le maintien…

On constate donc que, contrairement à ce qui est annoncé dans le communiqué de la section PS de Clamart, dans la majorité élue en 2008 seule une dizaine d’élu-e-s sur 34 ont voté pour la destitution de leurs deux collègues adjoint-e-s au maire socialiste et que près de la moitié des élus PS ont voté pour le maintien.

De par la loi et parce que le maire ne veut pas redonner de délégation aux deux adjoint-e-s maintenu-e-s en place, les conséquences du vote sont que tous les conseillers municipaux non adjoints au maire ont perdu leurs délégations.

Pour notre part, Lionel Wartelle (circulations douces) et Vincent Gazeilles (économies d'énergie et systèmes d'information) perdent leurs délégations. Nos adjoint-e-s continueront d'assumer leurs tâches, dans l'intérêt général et dans les respect de leurs engagements politiques auprès des citoyen-ne-s : Vanessa Jérome (développement économique et quartier Centre), Dominique Meier (vie scolaire, restauration municipale et quartier Percy-Schneider), Marie-Catherine Poirier (transports, voirie, environnement)."

Bien sûr d’autres conseillers municipaux perdent également leurs délégations…

Est-il raisonnable que la ville conserve ce mode de fonctionnement pendant encore un an ?

Cette intransigeance aveugle nuit au fonctionnement de la majorité municipale ce qui ne devrait pas être sans conséquence sur le jugement des clamartois en 2014.

Commentaires (2)

1000 caractères restants

Cancel or

  • EELVClamart
    Merci pour ce soutien !
  • Brigitte
    Bon courage à vous pour faire exister la démocratie là où elle est mise à mal. Même si je ne suis pas toujours d'accord avec les prises de position écologistes, je dois bien avouer que ça fait du bien de voir des élus qui savent être fidèles à leurs valeurs.
Vous êtes ici : Accueil