Europe Ecologie Les Verts de Clamart

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Articles

Conseil communautaire Sud de Seine du 25 octobre 2012 - Abstention lors du vote du PDU

Le contenu de cette intervention est tiré d'échanges que j'ai eu avec les membres de mon groupe, avec Vincent Gazeilles, notre conseiller général, ainsi qu'avec d'autres élus écologistes. Ce qui m'est propre, c'est la synthèse que j'ai faite de toutes ces informations pourexpliquer et motiver le vote de notre groupe ce soir.

Ce PDU (plan de déplacement urbain) comporte quelques très bonnes préconisations notamment celles qui concernent les TC légers et de proximité, l'autopartage, la place du vélo, la priorité des TC aux carrefours pour ne citer que ceux là.

Certaines mesures sont plus discutables.

Il est proposé de favoriser le stationnement des voitures propres alors que l'on sait que cette notion est un non sens écologique. Les voitures dites propres ne faisant au mieux que déplacer la pollution ou remplacer une pollution par une autre.

Page 128 on peut lire qu'il faut « créer de l'offre de stationnement sur la voirie publique uniquement lorsque cela est nécessaire. » Je ne doute pas une seconde que l'immense majorité des maires et de leurs adjoints à la voirie sauront toujours découvrir une telle nécessité.

Certes, permettre le stationnement au domicile peut être intéressant mais il faudrait surtout envisager la création de quartiers sans voitures quitte à installer plus loin un silo à voitures. Cela changerait totalement la perception de la voiture à portée de main stationnée devant l'immeuble ou dans son parking en sous-sol.

On note aussi l'absence d'une évocation au télé travail et autres dispositifs permettant de favoriser les non-déplacements, d'éviter les déplacements contraints. Bref, il ya une insuffisance de mesures novatrices, susceptibles de changer la donne et de penser en termes neufs, la question des déplacements.

Il y a plus grave à nos yeux, c'est le manque d'ambition de ce PDU sur un point essentiel : le report modal. L'objectif affiché est de -2% en 8 ans. Ce qui est très insuffisant et en retrait par rapport aux documents précédents qui avaient en outre le mérite de définir des objectifs de report modal selon des zones définies en fonction de la densité de TC. Ainsi en Petite Couronne et dans le 92 en particulier on pourrait afficher un objectif réaliste de report de 1% par an, objectif irréaliste par contre engrande couronne.

Ce manque d'ambition est corrélé à une hypothèse des plus discutable selon laquelle le prix des carburants en 2020 serait en euros constants égal à celui de 2008. Ce qui est ignorer l'épuisement graduel mais continu des ressources fossiles et l'augmentation rapide de la demande ralentie en partie seulement par la crise actuelle.

Nous savons bien que ce PDU est le résultat d'un compromis avec des forces politiques qui n'ont pas une claire conscience de l'urgence écologique avec l'épuisement des ressources fossiles et du pétrole facile qui vont conduire à une grave crise énergétique, énergie qui est le talon d’Achille de notre civilisation technicienne.

Nous ne pouvons nous satisfaire pleinement de ce compromis.

Concernant la délibération proprement dite, les observations qui sont listées et viennent relativiser l'avis favorable qu'il est proposé de donner nous convienne sauf la référence à autolib. Autolib dont il n'est fait nulle part mention dans ce PDU et qui nous semble arriver la comme un cheveu sur la soupe.

Rien que pour cela nous ne voterons pas cette délibération.

Nous ne la voterons pas non plus parce que nous estimons que les objectifs de ce PDU ne sont pas assez ambitieux et que l'on pouvait faire mieux pour arriver à une véritable transition écologique en Ile de France.

Nous nous abstiendrons donc sur la délibération qui nous est proposée.

Jean-François Dumas

Conseiller communautaire délégué à l'environnement à Sud de Seine

Maire-adjoint à Fontenay aux Roses

Commentaires (0)

1000 caractères restants

Cancel or

Vous êtes ici : Accueil